Le bon vieux temps n’est pas l’avenir..

Le bon vieux temps n’est pas l&rsq...

Le souvenir n’est pas toujours l’avenir, hein « Bergie »? Pourquoi idéaliser un passé qui nous semble meilleur qu’un présent décevant. Le « Tigre » n’est pas le seul à voir dans le passé, lointain ou proche, la solution à un présent qui inquiète. L’avantage d’HIER, c’est que nous gardons un souvenir d’un CONNU. Tandis qu’un présent en DEVENIR reste un INCONNU. Le passé rassure, le présent menace… Tant qu’il n’est pas devenu du passé. Alors, il deviendra idéalisé. Comme la plupart d’entre nous se souviennent surtout des bons moments du passé, on...
Acteurs involontaires d’une mauvaise pièce.

Acteurs involontaires d’une mauvai...

Après la Messe de Minuit, un genre de Messe de Midi… Moins mondain et plus conscient. Introit. Cette mélopée russe qui n’arrive pas à trouver son rôle entre la douleur et l’apaisement. Oremus. Épitre. On a beau accueillir des Syriens, en faire tout un théâtre, des millions d’humains souffrent encore et toujours de notre indifférence et de nos privilèges. Tous doivent jouer des personnages qu’ils n’ont pas souhaités dans une pièce qu’ils n’ont pas écrite. Élévation. Voici la musique que je vous invite à écouter pendant que...
Nôwel : un bonheur obligatoire.

Nôwel : un bonheur obligatoire.

Nôwel, la pilule de bonheur. Je ne sais pas quand, dans notre Histoire humaine, nous nous sommes imposés de chasser le malheur au lieu de cultiver le bonheur. « S’il n’y avait pas ce mur, je pourrais passer ! » Contourne-le, fais le tour, idiot! Des obstacles, il y en aura toujours. À commencer par l’inévitable mort et son cortège de petits et grands bobos annonciateurs. Avec les pilules pour s’en soulager. Comme dit la vieille dame :« Vous avez un gros cancer ? Ça fait-tu mal ? Vous êtes suivi ? Alors tout va bien ». Pour ces vieux de tout âge « être suivi » c’est...
Il n’y a pas de québécois de souche.

Il n’y a pas de québécois de souch...

Vous avez vu le documentaire présenté par Bernard Derome sur notre identité ? Intéressant. Il en ressortait, à part les évidences béatifiées par sa Sainteté Dany Laferrière, une approche différente que l’enfermement habituel de ma génération dans le dogme de l’anti-religion catholique. On y parlait, de façon rafraîchissante, de la nécessité de lever le regard sur notre nombril pour le porter vers des horizons plus vastes, au-delà des frontières qu’on rêve d’ériger pour se protéger des différences. Tout en restant ce que nous sommes. Oser le large....
Le goût du Pacifique.

Le goût du Pacifique.

Les Marquises, le goût du Pacifique. Il y a à peine quelques jours, on inaugurait à Tahiti un cargo mixte : l’Aranui 5. Depuis longtemps, les périples des Aranui successifs transportent les marchandises et les rêves d’ile en ile à travers les Marquises, les Iles-sous-le-vent et de la Société. Dit comme ça, ça n’accroche pas plus qu’il faut. Je le sais. Alors, faites un baluchon de tous vos rêves d’exotisme et vos fantasmes que les décors des Iles du Pacifique ont fait naÎtre en vous et montez à bord de l’Aranui 5 pour une croisière d’une quinzaine de jours qui vous...