L’Internet : une drogue nécessaire.

L’Internet : une drogue néces...

Nos anxiétés existentielles ne sont pas disparues avec les téléphones à cadrans et les pilluliers. La famille se résume trop souvent à une nostalgie, le travail perd sa sécurité, le pays politique déçoit, la religion est démasquée ou devrait l’être, et on dit beaucoup de mal (avec raison) de toutes les formes d’abus de drogues. Que reste-t-il pour nous aider à calmer nos anxiétés existentielles ? L’Internet (qui a maintenant droit à sa majuscule). Comme dit si bien mon ami blogueur Gérard Ponthieu : « C’est bon pour ce qu’on a ». Et les médicaments, les drogues...