CIBL et Radio-Canada

CIBL et Radio-Canada

louer

Comme tant d’autres secteurs des médias, CIBL respire difficilement. L’oxygène financier est raréfié. Oui, il arrive que la réussite essouffle. Et CIBL s’est vulnérabilisé en restant rigoureusement fidèle à son mandat depuis 35 ans. Cette station est devenu une des plus importantes radios citoyennes en Amérique. Oui : en Amérique! Voilà pourquoi la campagne de socio-financement en cours est vitale non seulement pour assurer sa survie matérielle mais sa fonction de support de la relève et de formation au médium.

 

Des mécènes, des vedettes, des ministres, des maires ont reconnu le rôle nécessaire de cette radio des relèves. Relève journalistique, relève de la jeune musique, du jeune théâtre, relève de l’animation radio.

GILLES

Mais ces personnalités n’ont pas toujours résisté à la tentation de détourner leur regard bienveillant au moindre prétexte.

Nous sommes depuis de nombreuses années le « club ferme » de Radio-Canada. Son école de formation. « Sans compensation » comme on dit dans le monde du hockey.

PC_150923_ih4gl_radio-canada-montreal-tour_sn635

C’est par douzaines que nos jeunes CIBLiens viennent encore combler les rangs du personnel de Radio-Canada.

Et jamais, malgré 10 ans de tentatives, Radio-Canada n’a reconnu le fait en venant aider concrètement CIBL.

CIBL fait gratuitement la formation de la relève de Radio-Canada. Dans l’indifférence de la Tour.

L’Assemblée générale du 7 décembre fera son bilan et élira un conseil d’administration renouvelé. Avec plus de jeunes autour de la  table, j’espère. On sent actuellement un regain de dynamisme qui permet d’espérer. Mais rien n’est assuré. Il faudra beaucoup plus que les efforts concertés des employés et de la direction. Il faudra que les 225 volontaires qui y font fleurir leur passion de la radio et des enjeux sociaux, culturels, politiques, ne se contentent pas de profiter du cadre exceptionnel de CIBL, au cœur de la cité, mais mettent sérieusement la main à la pâte pour participer activement au financement, émission par émission, s’il le faut.

Un petit coup d’œil sur cette vidéo, peut-être?  Allez-y ! Cliquez dessus !

labronze

Oui, il faudra développer des positionnements et des stratégies mieux adaptées à nos dépendances à nos écrans soit disant intelligents. Mais CIBL ne pourra s’épanouir qu’avec l’ingrédient vital de ses 35 ans d’existence : la passion. La passion de DIRE QUELQUE CHOSE À QUELQU’UN. La passion de la radio.

Bonjour solidaire à tous les CIBLiens.

L’Assemblée générale annuelle arrive à grands pas. Et personne ne peut ignorer que notre CIBL se retrouve fragilisé dans un tournant socioéconomique ou rien n’est acquis. Pas même la survie.

La radio communautaire rechute de rhumes en grippes. Il faut agir pour lui éviter la pneumonie.

La réalité inquiétante des médias, de tous les médias exige de trouver des remèdes et les bons.

Un remède s’impose : une transfusion de sang neuf. Un sang bien oxygéné par une diminution de globules blancs et un bouillonnement énergique de globules rouges. Une cure de rajeunissement.

Je me considère utile mais mon âge me classe du côté des globules blancs… Place aux globules rouges.

Il va sans dire que je reste disponible à CIBL pour toute mission ponctuelle qu’on jugerait bon me confier.

En nous souhaitant que la transfusion nous soit bénéfique !

Robert Blondin G.B. (globule blanc)

image_gallery

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Leave a Reply