Conflicteurs d’intérêts

Conflicteurs d’intérêts

Je ne voudrais pas causer quelque peine que ce soit à ces dévoués agents d’immeuble. Individuellement, ils doivent certainement s’avérer de sympathiques compagnons et compagnes autour du Bar-B-Cue ou de la toute nouvelle piscine du voisin. Les agents doivent s’occuper d’œuvres caritatives, et les agentes être sans doute impliquées, avec dévouement, auprès des aînés. Je n’en serais pas surpris. Du bon monde. Du monde qui doit trimer dur pour payer le train de vie nécessaire pour cultiver l’image de la réussite. Un train de vie qui rassure sur la compétence du détenteur de ces téléphones intelligents qui n’en finissent pas de rugir dans ces Audi ou BMW qui les mènent d’une bonne action à une autre. C’est la nature de leur travail qui me rend perplexe.

43 cameleonMa confiance se constipe devant ces virtuoses de l’immobilier toujours impeccablement vêtus, coquinement coiffées, d’un conformisme qui se veut le garant et la vitrine de l’intégrité. Le génome de ces spécialistes de la réussite ostentatoire doit contenir un restant de la génétique du caméléon. Vous voulez vendre votre maison? Pour obtenir le mandat et votre confiance, ils vous laissent miroiter un éventuel prix de vente juteux. Vous ne pensiez pas tant espérer de la vente envisagée. C’est plus qu’un mandataire à grasse commission, c’est devenu un ange de la bonne nouvelle. Pour peu que vous preniez la peine de faire cuire de la tarte aux pommes avant chaque visite d’acheteurs, vous devriez toucher le pactole. Pas mauvais de changer la couleur des murs aussi… Ils vous expliqueront pourquoi…

43 deux faces 1Fiez-vous à eux ou elles, vous obtiendrez un prix alléchant pour votre vieille maison mal située. Cachez-vous dans leurs pantalons taille basse ou leur décolleté ouvert sur le bonheur et soyez ainsi présent subrepticement chez les acheteurs. Vous verrez. Comme les céréales : un côté santé et un côté givré. Les voyez-vous gagner la confiance de l’acheteur en lui disant : «La dame rêve en couleur ; je crois que je pourrais vous obtenir un bien meilleur prix. Je le sais, elle est pressée de vendre, vous pourriez en profiter. Si on lui faisait une offre de…». Le même agent qui voit ensuite ladite vendeuse : «Vous savez, le marché est à la baisse. Je crois que je pourrais convaincre l’acheteur de majorer un peu son offre. À condition que vous fassiez votre bout de chemin…».

43 hocheyAgent de qui? Du vendeur ou de l’acheteur? Manipulateur des deux côtés avec un seul objectif : conclure une vente et empocher la maudite commission. Jaune avec les jaunes, rouge avec les rouges. Le cul entre deux chaises. Mangeant à tous les râteliers. Un genre de visage à deux faces? Peut-être. Le genre de citoyen qui souhaite un «Québec indépendant dans un Canada fort», comme l’avait compris Yvon Deschamps.

Acheteur avec l’acheteur et vendeur avec le vendeur. On ne dit pas ce que l’on pense, et inversement, me semble-t-il. Comme une odeur d’hypocrisie…

43 hypocisie

Mais ils doivent bien suivre un code d’éthique, des règles de déontologie? Oui. En voici quelques extraits… Essayez de trouver un article parmi ceux que j’ai choisis, dans ce document, qui empêche de compter des buts et d’être gardien de but en même temps.

Règles de déontologie de l’Association des courtiers et agents immobiliers du Québec (extraits)

Loi sur le courtage immobilier  (L.R.Q., c. C-73.1, a. 75)

  1. Le membre de l’Association des courtiers et agents immobiliers du Québec doit exercer sa profession avec prudence, diligence et compétence, et faire preuve de probité, de courtoisie et d’esprit de collaboration. Il ne doit commettre aucun acte dérogatoire à l’honneur et à la dignité de la profession.

  2. La conduite d’un membre doit être empreinte d’objectivité, de discrétion et de modération.

  3. Le membre doit appuyer toute mesure susceptible d’améliorer la qualité des services dans le domaine où il exerce.

  4. Le membre doit éviter de se placer en situation de conflit d’intérêts et, le cas échéant, il doit le dénoncer aux intéressés.

  5. Le membre, titulaire d’un certificat de courtier immobilier agréé ou de courtier restreint aux prêts garantis par hypothèques immobilières ne peut partager, offrir ou promettre de partager sa rétribution autrement que dans les limites permises par la Loi.

  6. Le membre doit révéler à toute personne avec qui il est en relation, dans le cadre de l’exercice de sa profession, sa qualité de titulaire d’un certificat de courtier ou d’agent immobilier délivré en vertu de la Loi, ainsi que sa qualité de directeur ou directeur adjoint d’une place d’affaires ou de représentant d’un titulaire de certificat de courtier immobilier ou de cabinet multidisciplinaire.

  7. Le membre doit exercer sa profession de façon à éviter toute polémique.

  8.  Le membre doit vérifier, conformément aux usages et aux règles de l’art, les renseignements qu’il fournit au public ou à un autre membre. Il doit toujours être en mesure de démontrer l’exactitude de ces renseignements.

  9. Le membre, titulaire d’un certificat de courtier immobilier agréé ou de courtier immobilier restreint aux prêts garantis par hypothèques immobilières, doit prendre tous les moyens raisonnables pour faire en sorte que les personnes qui sont à son emploi ou autorisées à agir pour lui respectent les dispositions de la Loi et de ses règlements.

  10. Le membre ne doit pas laisser entendre qu’il peut exercer une activité pour laquelle il n’est pas autorisé, ni laisser faussement entendre qu’il détient un titre de spécialiste.

  11. Le membre ne doit pas émettre une opinion quant à la valeur d’un immeuble ou d’un fonds de commerce à moins qu’elle ne soit fondée et motivée conformément aux usages et aux règles de l’art.

  12. Le membre doit exécuter de façon prudente, diligente et compétente les obligations qu’il s’est engagé à remplir. À cette fin, il doit notamment faire preuve d’une disponibilité raisonnable, sinon désigner un autre membre pour le remplacer.

  13. Le membre doit protéger et promouvoir les intérêts de son client tout en accordant un traitement équitable à toutes les parties à une transaction visée à l’article 1 de la Loi.

  14. Le membre doit, lorsque la protection des intérêts de son client ou de l’une des parties à une transaction visée à l’article 1 de la Loi l’exige, recommander à celui-ci d’avoir recours à un expert reconnu par la loi.

  15. Le membre doit conseiller et informer avec objectivité son client et toutes les parties à une transaction visée à l’article 1 de la Loi. Cette obligation porte sur l’ensemble des faits pertinents à la transaction ainsi qu’à l’objet de celle-ci, et doit être remplie sans exagération, dissimulation ou fausse déclaration.

  16. Le membre doit informer son client et toutes les parties à une transaction visée à l’article 1 de la Loi de tout facteur dont il a connaissance qui peut affecter défavorablement les parties ou l’objet même de la transaction.

  17. Le membre doit respecter le secret de tout renseignement personnel concernant un client, recueilli à l’occasion de l’exercice de ses activités, à moins qu’une disposition expresse d’une loi, une ordonnance d’un Tribunal compétent ou l’exercice de ses activités ne le relève de cette obligation.

  18. Le membre ne doit retirer ou convenir de retirer, aucune rétribution établie en fonction de la différence entre le prix indiqué par son client et celui accepté par l’autre partie à la transaction.

Vous voyez une disposition quelque part qui assure que notre agent d’immeuble ne sera pas tenté de favoriser, par élan du cœur ou du portefeuille, l’acheteur au détriment de son client? J’ai beau chercher…

43 illusion

Ces gens-là font de la vente. Et qu’est-ce que la vente, sinon offrir un miroir aux alouettes aux clients, aux acheteurs éventuels. «Je vous vois bien, madame Veilleux, vous bercer sur la véranda de cette maison… Augmentez un peu votre offre et on devrait vous l’obtenir, vous allez voir…». Et, de retour chez le vendeur : «La dame en a bien envie. Elle aime beaucoup votre véranda. Baissez votre prix un tout petit peu et elle va rester accrochée. On ne la perdra pas pis on va lui faire bonifier son offre, la vieille».

 

Si seulement les maisons et les vérandas pouvaient parler (ou chanter)…

This old house, Rosemary Clooney

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Leave a Reply

WordPress spam bloqué par CleanTalk.