La figuration derrière le pouvoir

La figuration derrière le pouvoir

J’ai l’impression de ne pas être le seul à détester cette vieille tactique de placer des figurants derrière chaque orateur politique dès qu’il y a des caméras présentes. Le conseiller en communication qui a pensé à cette mise en scène doit être mort depuis longtemps. Chose certaine, son idée est tellement éculée qu’elle provoque l’effet contraire à celui désiré. Ces figurants diluent le propos du vrai messager. Mais cette stratégie est tenace. Son agaçante persistance témoigne du fossé de plus en plus grand entre les marionnettes politiques et nous tous qui les regardons s’agiter autour de la drogue du pouvoir.

lisee okLa visibilité médiatique est devenue incontournable. On le sait bien. Mais c’est un clavier dont il faut jouer avec la subtilité d’une musique séduisante. Inutile de tapocher sur les notes médiatiques n’importe comment, de plus en plus fort, pour se faire remarquer. On risque plutôt, alors, de déchaîner un rejet qui éloignera du siège capitonné-nanti-de-la-pension-idoine-que-l’on-convoite-au-nom-d’un-Idéal-à-répandre-comme-la-Bonne-Nouvelle.

Pourquoi place-t-on systématiquement ces figurants en arrière-plan, qu’ils soient ministres ou simples députés d’arrière-ban? On leur donne la directive de regarder celui qui monopolise le micro-sceptre comme s’il était un hypnotiseur qui allait les transporter aux cimes de la gloire. Les disciples demi-nues de Raël groupées autour du Satyre. Ils ont l’air subjugués, ces figurants. Mais il s’en trouve toujours un ou une pour briser l’unité de la fascination en laissant vagabonder son regard vers les journalistes présents. Surtout ceux qu’ils reconnaissent avoir vu à la télévision.

couillar finalÀ quoi pensent ces figurants pendant leur prestation? Le fil d’Ariane se faufile entre leurs trivialités quotidiennes pour revenir à l’obsession d’emmagasiner de la visibilité médiatique. Un capital qu’ils estiment précieux pour leur prochaine élection. L’électorat ne s’en souviendra pourtant pas. Les conseillers oublient que ces clowns en carafe créent une distraction qui éloigne le téléspectateur de l’attention nécessaire qu’on voudrait qu’il porte au propos de la vedette. On pense peut-être qu’un chef a plus l’air d’un chef quand on place des soldats derrière lui? Un chef sans armée, c’est pas sérieux. Un genre de Guerre des Tuques?

assault-weaponPour le chef, la présence des figurants lui donne peut-être l’impression de ne pas être seul à patiner sur la glace mince de la vérité. Pourtant, il arrive souvent qu’il y ait plus de figurants bien tassés pour être vus à la caméra que de journalistes dans la salle de presse… Et regardez-les se comprimer pour être le plus près possible de celui qui a vraiment, lui, le pouvoir. Mais cette proximité tant désirée avec la notoriété et le pouvoir est régie par un protocole de préséances et de faveurs où les attachés politiques ont fort à faire pour protéger les chèvres et les choux.

Il me semble que certains de ces figurants boivent et s’incorporent les paroles du chef en étant convaincus de les avoir prononcées eux-mêmes. Ils s’adressent ainsi au peuple par chef interposé. Voilà qui doit développer toute une estime de soi! Quand je les vois dodeliner de la tête au moindre point virgule de l’orateur messie, je ne vois que ces figurines de sportifs à la mode qui oscillent de la tête de plastique, des Bubble Heads, sur le tableau de bord d’un pick-up juste aux côtés de la danseuse hawaïenne. Étymologiquement, figurants et figurines…

figurinesUn chef, un ministre, est tellement plus crédible quand il me parle personnellement à la télévision sans sa «gang de Bubble Heads» derrière lui!

Les figurants? Quand ils auront quelque chose à me dire eux-mêmes, ils me le diront personnellement et directement dans la lentille de l’œil médiatique, sans se cacher dans le silence à l’ombre d’un chef bavard.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

One Response to “La figuration derrière le pouvoir”

  1. capitainequebec dit :

    Bien d’accord avec toi. J’suis plus capable de voir ce genre de set up à la con. Je change de station. Ces arrière-cons ont toujours l’air de nouilles. La politique spectacle on n’en n’a plus rien à foutre quand on voit les gens en arracher financièrement.

Leave a Reply

WordPress spam bloqué par CleanTalk.