Responsabilité et imputabilité

Responsabilité et imputabilité

 

 

 

Le pouvoir, qu’il soit politique, économique, judiciaire ou militaire, s’assortit d’un devoir de responsabilité. Ce n’est pas un privilège libre de toute imputabilité. Quand on décide pour les autres, on est responsable de ses décisions, bonnes ou mauvaises. Autrement, cela s’appelle de l’usurpation de pouvoir.

 

 

La responsabilité est un devoir : celui de répondre de ses décisions en assumant l’incontournable nécessité d’être imputable des actes posés ou des décisions aux conséquences regrettables. Ne pas poser les gestes pertinents est une attitude de déni dont il faut subir les conséquences.

 

Le déni et l’irresponsabilité tiennent d’un comportement immature. On apprend très jeunes aux enfants à faire face à la réalité au lieu de se réfugier dans le mensonge enfantin : “C’est pas moi, c’est lui!

Malheureusement, les décisions politiques et les protocoles gouvernementaux sont, la plupart du temps, conçus pour protéger les arrières et les avantages de carrières des élus et des hauts fonctionnaires.

On ne prend pas les décisions «pour ne pas».

Pour ne pas être imputables. Pour ne pas subir les conséquences de ses actes.

 

 

Le mode d’emploi est simple : s’assurer de toujours avoir des boucs émissaires sur qui on peut transférer le moindre blâme.

Il faut passer le ballon à quelqu’un d’autre.

 

“Je n’ai fait qu’obéir aux ordres.”

«Je n’ai pas été informé.”

 

La responsabilité est une valeur et non un brûlot à contourner.

Le pouvoir, qu’il soit politique, économique, judiciaire ou militaire, s’assortit d’un devoir de responsabilité. Ce n’est pas un privilège libre de toute imputabilité. Quand on décide pour les autres, on est responsable de ses décisions, bonnes ou mauvaises. Autrement, cela s’appelle de l’usurpation de pouvoir.

La responsabilité est un devoir : celui de répondre de ses décisions en assumant l’incontournable nécessité d’être imputable des actes posés ou des décisions qui entraînent des conséquences regrettables. Ne pas poser les gestes pertinents, au moment approprié, est une irresponsabilité dont il faut subir les conséquences.

Un politicien ou un haut fonctionnaire qui profite des privilèges du pouvoir sans en assumer la responsabilité et l’imputabilité est un tricheur.

 

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

2 Responses to “Responsabilité et imputabilité”

  1. gPonthieu dit :

    Devrais-je comprendre là quelque allusion au Grand Guignol politicien qui nous agite, nous maudits Français ? Où seriez-vous aussi atteints, vous autres d’outre-mare, par cette gangrène ? Sans nul doute, car elle est bien mondiale. Et que voilà une mondialisation réussie. Amusez-vous bien aussi, les cousins !

  2. fumersansfeu dit :

    Je suis tout à fait d’accord, c’est aussi mon opinion.. Par contre, je constate que nous possédons presque tous ce même apanage.

    Être travaillant, noble, courageux, honnête, franc et responsable c’est beau à entendre mais ça emmerde tout le monde..

     » Être en politique, c’est de savoir être admiré sans devoir être admirable « 

Leave a Reply

WordPress spam bloqué par CleanTalk.