Archets vs AK47

Archets vs AK47

La musique peut-elle faire taire le vacarme des bombes?

 

Samir Al-Taqi, l’ancien conseiller du dictateur sanguinaire, affirmait à la télévision française que sa patrie, au rythme de sa destruction actuelle, sera bientôt complètement rayée des pays du monde.

 

Rappelons les centaines de milliers de morts syriens, la destruction généralisée, ce pays à feu et à sang dans un décor de lutte d’influence, de guerre froide entre Poutine et les autres…

La Syrie est déchirée entre les clans, les ethnies et les intérêts débilitants des proches du pouvoir. Un pays entier et ses habitants instrumentés par la famille immédiate d’un chef fossoyeur de son peuple, Bachar al-Assad, qui attise les irritants séculaires entre les alaouites, son  groupe minoritaire, et les sunnites, pour assouvir sa soif de pouvoir absolu.

Emmanuel Macron, ce jeudi, lors de ses voeux au corps diplomatique : «En Syrie, nous avons un ennemi : Daesh. Nous sommes en passe de le vaincre. Le peuple syrien a un ennemi, il s’appelle Bachar al-Assad mais il est toujours là».

Dimanche dernier, j’ai entendu une rumeur d’espoir pendant l’émission radio-canadienne DÉSAUTELS LE DIMANCHE : un reportage plein d’espoir de Akli Aît Abdallah qui nous présentait un orchestre philharmonique composé de Syriens, toutes différences confondues, jouant ensemble la musique d’une jeune compositrice compatriote.

Il faut visiter le site de ces musiciens syriens au service de la paix.

«La musique adoucit les mœurs»

Platon repris par MC Solaar

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Leave a Reply