Vivre par procuration

Vivre par procuration

Pourquoi vivre nos amours, nos colères, nos rêves avec leurs cortèges d’émotions et peut-être de déceptions ? Tellement plus facile de confier à des personnages fictifs le soins de vivre tout ça pour nous. On se crée des idoles et de cruels ennemis imaginaires pour s’en occuper. On s’est même inventé des religions pour ne pas être obligé de prendre des décisions morales! Et c’est tellement rassurant de se donner l’impression de contrôler les sources d’émotions.

Tous nos bonheurs et nos malheurs sont à la merci de l’implacable télécommande qui les met « ON » ou « OFF ». Nous vivons l’âge d’or de la procuration. Le summum, c’est de devenir la vedette en se l’incorporant dans un selfie !

05selfie

Nous sommes des stars par procuration en dévorant les états d’âme des vedettes. Nous sommes passionnément amoureux en désirant des êtres illuminés de dorures et d’une sexualité de partouzes des dieux de l’Olympe. Nous sommes vindicatifs en s’identifiant à des révolutionnaires protégés par le temps et l’espace. Nous sommes violents en visionnant de la violence d’ailleurs sur YouTube. Nous nous immisçons dans des vies que nous envions. Nous faisons l’amour en toute propreté, désincarnés comme en noir et blanc.

05garbo

Nous mourrons via la télé comme des rois entourés de leur cour… avant d’aller se faire un grilled cheese et d’aller dormir sur un matelas Orthopedic. On ne vit pas nos vies personnellement. Plus rassurant ainsi.

Nous avons massivement délégué au dieu cathodique le soin de vivre pour nous. Nous sommes médias : on clique « J’aime » quand nous sommes d’accord avec une opinion exprimée sur Facebook. Ce n’est pas s’exprimer, ça ? Ce n’est pas oser, ça ?

C’est en fait le Câble qui nous sert de soluté d’émotions. Nous nous prenons pour d’autres. Pour l’animateur qui se prend pour le chanteur qui se prend pour l’auteur de la chanson.

L’avocat ou le juge sans conflits graves, sans sanctions publiques à imposer n’a plus qu’à rentrer dans l’ennui de l’anonymat. Pour une simple raison : la nouvelle sanctification se nomme la médiatisation. La médiatisation est la confirmation d’existence. Les ordinaires, les non-médiatisés s’appellent d’ailleurs des « Nobody ».

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

One Response to “Vivre par procuration”

  1. Malijai dit :

    N’est-ce pas la définition exacte d’un gérant d’estrade?

Leave a Reply

WordPress spam bloqué par CleanTalk.