Championnat des écologistes.

Championnat des écologistes.

Nous nous nourrissons aux palmarès. Du hockey aux Institutions d’enseignement, du firmament de l’ADISQ à la fiabilité des appareils ménagers dans PROTÉGEZ-VOUS.

Nous touchons ainsi enfin au lieu saint des certitudes. Finies les hésitations, les discussions, sources de conflits. Le palmarès tranche pour nous comme un juge doit le faire. image

Comme le pape le fait quand il décrète qui est exemplaire et sanctifiable. L’Église nous révèle alors qui on peut admirer, et qui on a le droit de vilipender! Le processus électoral se situe d’ailleurs dans cette fabrication de héros.

Alex-Nevsky-gala-adisq-2014-a

 

Un palmarès crée des gagnants, donc des perdants. Là aussi, il fait bon se retrouver du bon côté : « Je le savais, je l’avais bien dit! ».

Liberal Member of Parliament Justin Trudeau celebrates after defeating Conservative Senator Patrick Brazeau during their charity boxing match in Ottawa March 31, 2012. REUTERS/Chris Wattie (CANADA - Tags: SPORT BOXING POLITICS)

 

Jacques Dufresne, dans sa probité proverbiale, a cédé à cette manie des palmarès. Pourquoi pas un Panthéon des écologistes?  L’exercice consacre des gens qui méritent toute notre reconnaissance et cet honneur d’entrer à ce Panthéon.

 

Je n’y vois pas les Dansereau, Guilbeau, Waridel de notre monde… Au prochain conclave, sans doute, les rendrons-nous enfin immortels eux aussi. Et l’immortalité, ça rend de bonne humeur. C’est la grâce que je leur souhaite!

laferriere

Voici donc le Panthéon des écologistes selon L’Agora (http://www.lalettredelagora.org) de Jacques Dufresne.

La conception systémique de la vie, par Andrée Mathieu

Léonard de Vinci : fusion de l’art et de la science

John Muir : le prophète américain, fondateur du Sierra Club.

Ludwig Klages : la vie vaincue par la machine, un bilan complet et sombre en 1912.

Arne Naess : l’écologie profonde.

Bernard Charbonneau : l’un des fondateurs de l’écologie politique en France.

Jacques Ellul : le système technicien autonome… auquel nous obéissons.

Rachel Carson : le printemps silencieux, toucher les gens en les informant, par la magie du style.

René Dubos : pensée globalement, agir… , co-président de la conférence de Stockholm en 1972.

Barbara Ward : co-présidente de Stockholm, co-auteure de Nous n’avons qu’une terre.

Ivan Illich : L’équité dans l’usage de l’énergie, la vélorution.

Teddy Goldsmith : le magazine The Ecologist et Changer ou disparaître (1972).

Thomas Berry : l’univers est une communion de sujets et non une collection d’objets.

David Suzuki : la rigueur sans le réductionnisme, auteur de L’équilibre sacré.(2002).

Serge Mongeau : la simplicité volontaire, l’autonomie, l’éditeur vert.

Naomi Klein : ou l’étrange alliance avec Rome pour éviter la dissociation de l’économie et de l’écologie.

Ainsi soit-il.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Leave a Reply

WordPress spam bloqué par CleanTalk.