Le magasinage-remède.

Le magasinage-remède.

Pendant que l’on dénonce les paradis fiscaux en tentant de sauver un peu d’impôt soi-même, parlons-en, de l’argent. Et du plaisir de le dépenser, parfois. « Viens magasiner, Rolande, ça va te faire du bien. » Pourquoi le geste d’acheter est-il devenu un calmant ? JE suis seul à DÉCIDER, CE que j’achète, OÙ je l’achète, COMBIEN je paie. Et je ne rends compte à personne de ce que l’achat est un besoin ou un vulgaire désir. Comme si ACHETER restait un des seuls gestes d’autonomie que nos illusions de liberté nous laissent....
Charlatans, prédicateurs, politiciens.

Charlatans, prédicateurs, politiciens.

Ce qui caractérise les charlatans, prédicateurs, politiciens de ce monde, c’est leur insistance perverse à vouloir nous faire croire que leurs solutions collectives sont les clés à nos bonheurs personnels. « Hors de moi, point de salut » ! Il faut se méfier de ceux qui soutiennent que leur remède peut tout guérir. Avant de choisir une thérapie ou un élixir à la mode, il vaut mieux connaître la source exacte de l’inconfort, de la maladie, ou d’une condition d’asservissement. Nous sommes les ultimes responsables de nos bonheurs personnels à moins...
Le goût du Pacifique.

Le goût du Pacifique.

Les Marquises, le goût du Pacifique. Il y a à peine quelques jours, on inaugurait à Tahiti un cargo mixte : l’Aranui 5. Depuis longtemps, les périples des Aranui successifs transportent les marchandises et les rêves d’ile en ile à travers les Marquises, les Iles-sous-le-vent et de la Société. Dit comme ça, ça n’accroche pas plus qu’il faut. Je le sais. Alors, faites un baluchon de tous vos rêves d’exotisme et vos fantasmes que les décors des Iles du Pacifique ont fait naÎtre en vous et montez à bord de l’Aranui 5 pour une croisière d’une quinzaine de jours qui vous...
Le bonheur des migrants n’est pas automatique

Le bonheur des migrants n’est pas ...

« Ça nous fait plaisir que notre Gouvernement s’occupe des migrants pour nous. Nous on n’a pas le temps pis on sait pas comment ». Vous souvenez de ces deux banlieusardes délurées : DEUX FEMMES EN OR ? J’ai vu leurs réincarnations avant-hier à TVA. Ces deux sociologues chevronnées, deux banlieusardes héroïnes d’un vox pop sur le stationnement d’un Centre d’achat de la rive nord affirmaient avec certitude qu’elles avaient hâte de voir les 25,000 migrants «arriver chez nous où ils connaitront enfin le bonheur grâce à notre nouveau Gouvernement». Rien que ça. Mesdames, aux...