L’Internet : une drogue nécessaire.

L’Internet : une drogue néces...

Nos anxiétés existentielles ne sont pas disparues avec les téléphones à cadrans et les pilluliers. La famille se résume trop souvent à une nostalgie, le travail perd sa sécurité, le pays politique déçoit, la religion est démasquée ou devrait l’être, et on dit beaucoup de mal (avec raison) de toutes les formes d’abus de drogues. Que reste-t-il pour nous aider à calmer nos anxiétés existentielles ? L’Internet (qui a maintenant droit à sa majuscule). Comme dit si bien mon ami blogueur Gérard Ponthieu : « C’est bon pour ce qu’on a ». Et les médicaments, les drogues...
Nous autres, on est très famille.

Nous autres, on est très famille.

Tout ce qui est complexe nous est compliqué. Alors, on préfère la FAMILLE à des notions de sociologie, d’histoire, de sciences politiques, d’économie et que sais-je de compliqué-comme-si-ça-venait-d’ailleurs. On résume tout à la FAMILLE. C’est plus simple. Plus familier. Plus naturel. Plus rassurant. Une assurance contre les malheurs. D’ailleurs, on est toujours en train de s’assurer contre quelque chose : contre la maladie, voire la mort avec la nourriture bio, contre  la  peur d’avoir tort avec le droit, contre la pauvreté avec le Fonds de Solidarité, contre...