Responsabilité et imputabilité

Responsabilité et imputabilité

      Le pouvoir, qu’il soit politique, économique, judiciaire ou militaire, s’assortit d’un devoir de responsabilité. Ce n’est pas un privilège libre de toute imputabilité. Quand on décide pour les autres, on est responsable de ses décisions, bonnes ou mauvaises. Autrement, cela s’appelle de l’usurpation de pouvoir.     La responsabilité est un devoir : celui de répondre de ses décisions en assumant l’incontournable nécessité d’être imputable des actes posés ou des décisions aux conséquences regrettables. Ne pas poser les gestes pertinents est...
Le premier ministre François…

Le premier ministre François…

Je suis athée presque militant et je crois fermement que les religions, si elles peuvent parfois servir de béquilles à des individus démunis, ont été et restent parmi les grands boulets que traîne l’humanité. Toutefois, je suis convaincu de la nécessité de la spiritualité. Ce qui ne m’a pas empêché de visionner avec grand intérêt les deux heures de documentaires que RDI a diffusés sur le cheminement du pape François. Depuis trois ans, l’Argentin Jorge Mario Bergoglio est devenu le 266e pape de l’Église catholique romaine. Un jésuite… Mais je ne m’attarderai pas là-dessus,...
Charlatans, prédicateurs, politiciens.

Charlatans, prédicateurs, politiciens.

Ce qui caractérise les charlatans, prédicateurs, politiciens de ce monde, c’est leur insistance perverse à vouloir nous faire croire que leurs solutions collectives sont les clés à nos bonheurs personnels. « Hors de moi, point de salut » ! Il faut se méfier de ceux qui soutiennent que leur remède peut tout guérir. Avant de choisir une thérapie ou un élixir à la mode, il vaut mieux connaître la source exacte de l’inconfort, de la maladie, ou d’une condition d’asservissement. Nous sommes les ultimes responsables de nos bonheurs personnels à moins...
Nous autres, on est très famille.

Nous autres, on est très famille.

Tout ce qui est complexe nous est compliqué. Alors, on préfère la FAMILLE à des notions de sociologie, d’histoire, de sciences politiques, d’économie et que sais-je de compliqué-comme-si-ça-venait-d’ailleurs. On résume tout à la FAMILLE. C’est plus simple. Plus familier. Plus naturel. Plus rassurant. Une assurance contre les malheurs. D’ailleurs, on est toujours en train de s’assurer contre quelque chose : contre la maladie, voire la mort avec la nourriture bio, contre  la  peur d’avoir tort avec le droit, contre la pauvreté avec le Fonds de Solidarité, contre...